_DSC6948.jpeg
_DSC6948.jpeg
quirao_speaker_bandeau.jpg
quirao_speaker_bandeau.jpg
1.jpeg
1.jpeg
previous arrow
next arrow

Donnez-vous les moyens de rebondir

Les connaissances que vous avez apprises, les expériences que vous avez vécues forment tous ces acquis qui vous transforment et font de vous ce que vous êtes aujourd’hui. Je pars du principe qu’il n’y a rien de juste et rien de faux, c’est votre parcours de vie et pas celui du voisin, du collègue ou de la fratrie.

Faites un état des lieux de qui vous êtes, approfondissez ou développez certaines parties qui peuvent vous servir pour affronter les changements d’aujourd’hui. Donnez-vous les moyens de rebondir, il n’y a que vous qui pouvez changer votre situation et réaliser vos rêves.

blog home

  • La vraie vie humaine se situe dans la rencontre.  
    Ecrit par

    J’ai envie de commencer cet article par une citation de René Char « si tu ne t’établis pas à l’extérieur de toi, tu ne pourras jamais savoir qui tu es ».

    La vraie vie c’est la rencontre avec l’autre afin de pouvoir construire son soi en pouvant aller à la découverte d’autres cultures, d’autres façons de penser. Comme conséquence de ne pas pouvoir avoir de contacts, on se ratatine sur soi-même, on se sent diminué et étriqué.

    On avait déjà du mal à se rencontrer avant le Covid mais celui-ci n’a fait qu’accentuer cette problématique.

    Est-ce que cette période très spéciale nous fait prendre conscience qu’avant nous vivions dans une bulle, qu’on était bourré de certitudes, d’habitudes qui nous coupaient de vraies rencontres ? C’est aussi peut-être que le covid nous fait réfléchir en nous privant de l’essentiel, la vraie vie, qui n’est pas seulement constituée de divertissements comme le cinéma, les spectacles…

    C’est pour certaine personne très cruel d’être privée de ce qui fait le sel de leur vie.

    Malgré tout cela je peux préparer différemment mes prochaines rencontres en prenant conscience que la rencontre ne vient pas forcément que de l’extérieur mais aussi de l’intérieur de nous. En agrandissant son intérieur ou en lisant des livres que nous n’avons pas l’habitude de lire comme par exemple : un livre mystique pour quelqu’un de très cartésien. Cela va créer une ouverture de compréhension sur le sujet même si je reste avec mes convictions premières. Mais cela va me permettre de pouvoir rentrer dans le monde de l’autre afin d’aller à sa rencontre et peut-être me donner une autre perception du sujet. C’est aussi à cela que servent les rencontres, agrandir sa façon de penser, pour se donner l’opportunité de rencontrer d’autres personnes qui ne figuraient pas dans notre monde initial.

    Au fait la rencontre est un combustible qui agrandit la vie, le rapport au monde, qui aide au développement des idées, qui élargit nos émotions et nos convictions.

  • Laisser les choses se faire naturellement, ne pas chercher à les forcer.
    Ecrit par

     

    Ce titre d’article m’a interpellée car ce n’est pas dans notre façon de penser ; effectivement cette philosophie nous vient de Chine « Wu Wei ». C’est un concept important dans le taoïsme. Littéralement, « wu wei » signifie « non action » « ou ne pas faire ». Dernièrement je suis allée suivre un cours et le formateur nous disait : quand vous ne savez pas quoi faire, « ne faites rien » ; là aussi c’est décoiffant. Mes neurones se mettent en effervescence ainsi que mes peurs.

    Le psychologue américain Daniel Wagner (1948-2013), lors de ses travaux sur l’effet paradoxal des efforts conscients, a découvert que nous avons souvent tendance à saboter nos objectifs dès lors que nous cherchons à les atteindre. Il en a conclu que courir consciemment après le bonheur nous mène à la dépression. C’est comme se coucher tôt et essayer de s’endormir.

    Mais cela ne veut pas dire qu’être statique ne signifie pas qu’on ne réfléchit pas, ce qui nous met dans une posture dynamique naturelle de quelqu’un d’actif et d’efficace.

    Il y a deux façons de faire, soit de courir dans tous les sens ou d’oser s’arrêter, sentir ce qui est juste et accepter les évènements comme ils viennent. Les deux façons peuvent être justes selon le moment.

    Quand je me remémore mes premières années professionnelles, je ne me posais pas de questions, je suivais le mouvement et la roue tournait normalement avec des hauts et des bas. Je ne forçais pas le mouvement et les peurs n’étaient pas présentes car je ne faisais qu’un avec la vie. Il m’est même arrivé d’avoir des bonnes surprises auxquelles je n’avais pas pensé, même pas imaginé.

    Malheureusement plus nous vieillissons, plus nous sommes conscients des erreurs que nous pouvons commettre et quelles peuvent être les conséquences qui en découlent. Et cerise sur le gâteau le monde est en train de changer et nos points de repère sont en train de s’effondrer.

    Il faut absolument éviter de se scléroser et oser penser différemment afin d’appréhender les futurs challenges.

    Edward Slingerland disait ceci : les gens en état de « wu wei » ont l’impression d’être oisifs, alors qu’au même instant ils peuvent être en train de créer une magnifique œuvre d’art ou de gérer avec brio une situation complexe.

Contact

Quirao
Sylvie Volery
1 Rue de la Chaudine
1147 Montricher

+ 41 79 370 97 15

sylvie.volery@quirao.ch

Newsletter

Prochains événements

Aucun évènement

 

 

Il reste encore quelques places pour le cours des enfants.

Il est important d’apprendre à l'enfant à s’en sortir seul face à son harceleur. C’est la meilleure façon de l’aider à se faire respecter et à inverser l’énergie afin que son harceleur le trouve moins intéressant. 

Les prochaines dates sont le 29 et le 30 mai 2021