jeudi, 04 février 2016 13:37

Année 2016 est, en numérologie, l'année du 9... donc du neuf

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Cette année 2016 est, en numérologie, l’année du 9 ….donc du neuf. C’est tout ce que je vous souhaite pour cette nouvelle année et vous donne encore 7 raisons d’être optimistes.

  1. Prenons conscience du fait que les informations distillées par les journalistes ne sont qu’un petit aperçu de la réalité. Leur travail est concentré sur le négatif et les drames. Il existe également des événements positifs et de nombreuses personnes qui œuvrent pour le bien-être de la planète.
  1. 2)Crise = développement

Chacun de nous a dû surmonter des coups durs, tels que maladie, accident, perte d’emploi, décès. Une crise n’est pas forcément négative, tout dépend de la manière de l’aborder et de la gérer. Elle peut être une occasion de se poser les bonnes questions, de réfléchir sur notre situation et de la suite à donner à notre existence. Il s’agit alors d’en profiter pour  une introspection et un changement dans notre vision des choses de la vie. (Une conférence et des cours seront prochainement organisés à ce sujet).

  1. 3)Que faites-vous pour faire progresser le monde ?

Dans la science quantique, tout est connecté, tous nos actes ont une influence sur le monde. Nos pensées négatives influencent notre entourage dans ce sens. Par conséquent, soyons positifs et tâchons de prendre l’habitude d’extraire de chaque situation le côté positif. Cette façon de voir le monde contribuera à le construire de la meilleure manière qu’il soit.

  1. 4)Nous sommes de plus en plus libres

Plusieurs études démontrent que notre civilisation est de moins en moins violente. Depuis la préhistoire, la violence ne cesse de diminuer. Jadis, un homme sur trois était assassiné, aujourd’hui la moyenne se situe aux alentours d’un sur seize mille, avec, bien évidemment des pics en tant de guerre. C’est toujours trop, mais nous pouvons également nous réjouir des avancées de la science et de la technologie.

Le niveau de vie a progressé : il y a suffisamment de nourriture sur la terre pour nourrir 9 milliards de personnes. La quantité de lignes téléphoniques est quasiment égale au nombre de personnes sur terre, une gigantesque toile d’araignée forme cette connectivité. Acceptons de nous remettre en question et nous nous sentirons de plus en plus libres.

  1. 5)Et quel est le rôle de la peur ?

Tineke Croese relève la chose suivante : « La réponse à la question du sens du mal ne peut être que personnelle : quel est pour moi le sens de la souffrance et des mauvaises choses qui surviennent dans ma vie ? Dans quelle mesure cela m’a façonné ? » De nombreuses personnes se posent ces questions.

Ces pensées démarrent dans la tête et se propagent finalement dans tout le corps, produisant ainsi de l’adrénaline influençant nos pensées. C’est là que nous entrons dans un cercle vicieux. Tout le monde connaît la peur, mais nul n’est tenu de la subir. Il faut la surmonter et la transformer en amour. Elle doit être notre meilleure alliée pour nous aider à nous dépasser pour le meilleur.

  1. 6)Vous avez toujours le choix

Lors d’un trajet en train Genève-Toulon, un curé prend place à mes côtés. Je lisais le livre de Laurent Gounelle « Les dieux voyagent toujours incognito ». Nous dissertons sur le thème du choix. Selon moi, chacun a le libre choix, alors que ceci n’était de loin pas aussi évident pour lui. J’ai légèrement révisé mon jugement, mais pense néanmoins que la majorité des personnes a le choix. Nous devons néanmoins modifier notre façon de vivre pour oser emprunter le chemin de la liberté.

  1. 7)Le monde est parfait pour développer votre conscience

Le monde n’est pas parfait, nous vivons des moments d’incertitude et de peur. Nous devons réfléchir à chacun de nos actes, afin d’en définir les impacts et les conséquences. Il en va de notre responsabilité.

 

Lu 3539 fois Dernière modification le jeudi, 04 février 2016 13:45

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.