mercredi, 19 juin 2013 10:08

Est-ce qu’on naît leader ou est ce que l’on devient ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Je pense que nous naissons tous avec une  prédisposition à être leader. La vie que nous traversons peut la malmener voire la casser, parfois  l’éducation, l’école, la famille et la vie professionnelle s’en charge à notre place.

Par exemple : la famille qui rabaisse ses enfants, ou l’école qui ne s’adapte pas à un élève qui est brillant à la base mais qu’on laisse au fond de la classe parce qu’il dérange, etc.

Comment être un bon leader ?

Il y a beaucoup de paramètres qui entrent en ligne de compte pour être un bon leader. Et ceux-ci peuvent s’apprendre comme par exemple les différentes formes d’intelligence suivantes :

  • sociale, qui permet de comprendre autrui ;
  • émotionnelle, qui donne la capacité à réguler ses émotions et à appréhender celles d’autrui ;
  • pratique qui nous aide à adapter nos ressources cognitives au contexte.

Ceci montre qu’il ne suffit pas d’avoir uniquement ce qu’on appelle l’intelligence académique (QI).

La créativité crée un lien entre ces différentes formes d’intelligence : elle est la capacité à réaliser des productions qui soient nouvelles, originales, et adaptées au contexte.

Qu’est-ce qu’un bon leader ?

Je ne suis pas sûre d’avoir envie de suivre un leader dictatorial, militaire ou un leader qui joue sur la séduction. Pour moi un bon leader est une personne qui a une vision, du courage, qui connaît ses limites, sait se remettre en question et s’adapter à son environnement.

Manager ou leader ?

Les leaders affirment des positions tranchées et oser suivre leur vision malgré les oppositions qu’ils rencontrent sur leur route. Les managers suivent correctement  les directives qu’on leur donne.

Est-ce que nous voulons vraiment avoir des leaders en entreprise ou bien des bons managers ? A mon avis : non. Car l’environnement économique qui sévit actuellement fait que les entreprises n’osent plus prendre de risques et s’adaptent continuellement à l’environnement au lieu d’oser rester sur la vision qui a été définie au départ. Elles sont freinées par la peur de l’échec.

Qu’en pensez-vous ?

Lu 3349 fois Dernière modification le vendredi, 05 juin 2015 05:37

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.